Réseau Prévention Main / Coordonner les patientsfessionnels...accompagner les patients

IMPRIMER

Le cas particulier de l'alliance...

Le mécanisme de l’accident est simple à comprendre : L’alliance s’accroche sur quelque chose au moment d’une chute, ou s’accroche sur un objet en mouvement. L’alliance se comporte alors comme un véritable « fil à couper le beurre », coupant d’abord la peau, puis les vaisseaux, les nerfs, les tendons. Les lésions du squelette se produisent le plus souvent au niveau de l’articulation inter phalangienne distale.

La lésion se termine en général par une amputation complète.

Même lorsque le doigt a pu être sauvé, il reste souvent des séquelles. (cicatrices, raideur, douleurs, perte de sensibilité...).

Ces accidents sont fréquents : Il y a environ 1 amputation digitale complète en France chaque jour. Cette proportion se retrouve dans tous les pays européens et ainsi qu’aux USA.
Depuis très longtemps, les chirurgiens ont cherché à alerter le public sur la fréquence et la gravité de ces accidents.

Ces accidents sont très graves : Le plus souvent, l’arrachement digital se termine par l’amputation complète du doigt. Même en cas de lésion incomplète, la prise en charge doit se faire dans un centre spécialisé de chirurgie de la Main (FESUM).

Personne n'est à l'abri de ce type d'accident, qui peut survenir aussi bien au travail (1/3 des cas), à la maison ou au cours des jeux et sports. Les circonstances de la vie de tous les jours sont très nombreuses et variables : en plantant un clou, en descendant d'une échelle, en accrochant des clés à un crochet, en claquant une porte, en plongeant, sur un bateau.

Les enfants sont également touchés, lorsqu'ils portent des anneaux en métal.

Les arrachements par bague représentent 13 à 15 % des amputations digitales.


Prévention:


Une prévention est possible, et beaucoup de ces accidents devraient pouvoir être évités.

  • Pour les enfants : Ouverture obligatoire des anneaux
  • A l’école : Interdire le port d’anneaux fermés lors des activités sportives et dans la cour
  • Chez les jeunes femmes : déconseiller le port d’un anneau au pouce (dont la perte est encore beaucoup plus grave que celle de l’annulaire gauche)
  • Pour tous: Enlever les bagues lors de toutes activités manuelles
  • Pour tous: Si possible faire poser un système de sécurité sur son alliance.

Une alliance ouverte permet d'éviter ces accidents car elle s'ouvre en cas de traction dangereuse.


Réseau Prévention Main Ile-de-France
6 Rue Serret 75015 Paris